L1 Cinéma Audiovisuel : Echange de cours

Forum dédié à l'échange de cours entre les étudiants de L1 Cinéma Audiovisuel des élèves de la Sorbonne Nouvelle.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Histoire des Arts Visuels-Cours 04/03 et 18/03

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Solene Cauty


Elève dissipé.
Elève dissipé.
Quand on touche quelque chose de sacré, on le rend impur. Le mal se communique par le contact, souillure qui se transmet comme la contagion. La souffrance du Christ est représentée. ai-je bien ou mal agi ? Statuaire du Christ, idée chrétienne de l'interrogation sur soi. gros plan : aller vers l'intériorité du personnage. La présence humaine entraîne automatiquement la présence de l'esprit. Pascal, Pensées : "le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie".
exemple : quand on regarde un ciel étoilé, sensation d'écrasment, alors qu'un grec était rassuré. La différence se fait par les découvertes scientifiques. Notre représentation est liée à notre appartenance à une époque.
dans La Nouvelle Héloïse de Rousseau, elle parle de ses magnifiques promenades dans les Alpes, c'est surtout depuis ce temps qu'existe le tourisme dans cette région. l'existence de l'art décide de notre regard sur le monde

les temples grecs
templum en latin: rectangle que trace le devin ou l'augure lorsqu'il tente devoir l'avenir. si les oiseaux viennent de gauche ou de droite, cela signifie un bon ou mauvais présage.

eurythmie
rythme, mesure qui caractérise l'art grec (l'architecure et les statuaires). contradictoire pour les grecs car ils tentent de définir un canon : règles pour produire une oeuvre d'art. exemple avec les proportions de l'être humain, cf. Doryphore, mesure avec le petit doigt.

dans La Poétique d'Aristote, "une tragédie ne doit être ni trop courte, ni trop longue". la bonne mesure. comme en musique avec le temps de chaque note. une noire dure deux croches, mais combien de secondes? importance du tempo.

Le canon est très précis, mais rapport de la chose avec son environnement, cf. taille de l'Acropole à Athènes, équilibre qui caractérise l'art grec, ce qui donne vie à l'oeuvre d'art. exemple avec la grâce du danseur qui maîtrise son mouvement.

l'activité humaine (dérisoire) est peinte, le cadre peut/veut engendrer un sentiment.

Les romains sont différents des grecs pour les statuaires, les grecs auraient fait de belles statues pour Homère, athlète : parfaite maîtrise de soi), alors que la ressemblance est importante pour les romains, ainsi que pour les égyptiens.
Les égyptiens ont un portrait enroulé avec eux, ou posé à côté, ce serait plus facile ainsi d'entrer dans le royaume des morts. Les représentations aussi lointaines ne sont pas aussi précises d'habitude.

Art chrétien.
Dieu n'a pas de corps donc on ne peut pas le représenter. Dieu est rendu visible aux hommes, continuation de Dieu ou le Christ comme porte-parole de Dieu. Dans ce cas, si on représente le Christ, on ne représente pas Dieu.

Comment représenter l'invisible dans le visible?
Les Cathédrales Gothiques
Les Annonciations.

Basilique Sainte Apollinaire. Basilirus en grec : empereur. habituellement le Christ est représenté souffrant (Passion) ou mort, mais ici en berger.
Christ pantocrator. représenté comme présence même de Dieu. Double nature du Christ : homme+Dieu. Bougie éclairant la feuille d'or.

L'ART ROMAN.
art de la chrétienté du VIème au Xème.
constructions religieuses, voûte en berceau typique qui suppose un amas de pierres considérable.
Il n'y a pas beaucoup d'ouvertures importantes car bcp de pierres pour que cela tienne.
La première fonction est de rassembler les fidèles pour le culte.
La seconde est de servir de livre d'images pour les fidèles.

Qu'est ce qui mérite d'être représenté?
1ère thèse radicale (Judaïsme), la représentation de Dieu est interdite car ce dernier est infini et représenter les créatures de Dieu, c'est rentrer en concurrence avec lui.

La seconde thèse est à l'opposé (byzantins) : la représentation de la divinité est la présence réelle de celle-ci. Transubstanciation, icônes.

La 3ème thèse est intermédiaire (chrétienne) : on peut représenter la divinité mais il faut éviter toute forme d'idolâtrie. Ces images ne doivent pas être belles, il ne faut pas les adorer.
Aujourd'hui, nous prenons donc pour des oeuvres d'art ce qui n'en est pas. Elles avaient un usage pour les analphabètes, fonction religieuse, pédagogique.
Au fur et à mesure, il y a de plus en plus de sculptures. Les édifices religieux se couvrent de plus en plus de statues de représentations religieuses, mais aussi de la nature. Le problème de l'art chrétien : représenter l'infini (car Dieu est infini) mais commment peut-on représenter l'infini dans le fini?

(exemple : chez les grecs, le temple se suffit à lui-même,il est parfait)

Les 7 arts, du + matériel au - matériel
Architecture-sculpture-peinture-danse-musique-poésie

l'architecture est lourde, exigence d'une quantité de matériaux beaucoup plus pesante, plus fonctionnel. Contraintes sociales. Rendre l'infini divin à travers l'architecture?
à fortiori on aura prouvé l'existence de Dieu ou forcé chacun à y croire.

l'art gothique est méprisé après la période gothique (XIème-XIVème), il est vu comme laid, sans proportions, compliqué, sans harmonie. On s'y intéresse à nouveau lors du romantisme pour des raisons artistiques, politiques, âme humaine perdue dans la matière, aspiration de l'infini. Romantisme toujours lié à des revendications nationales. Il y a une vertu des langages nationaux : Goethe : cesser de parler français dans les Cours Européennes + arrêter de lire uniquement des grands classiques + s'ouvrir aux autres cultures. il revendiquait par exemple Shakespeare. XIXème siècle comme création de l'identité nationale.

Cathédrales
Dans une cathédrale se trouvent deux parties.
Porte comme passage d'un lieu àun autre. L'immense (hauteur et largeur) ne se laisse pas deviner. Passage symbolique du monde profane au monde sacré. les deux bouts se rejoignent lorsque nous regardons au loin (les deux allées) ou en haut. Impression d'infini. Si c'était vraiment l'infini, nous verrions de la même façon. Faire retour sur son intériorité. Prière-méditation car la construction ne sera jamais à la hauteur de l'infini divin.

différence pillier/colonne
impression que le pilier sort de terre et se déploie jusqu'à constituer l'architecture de la cathédrale. Contribue à la représentation de l'infini car sans début ni fin.
Le vitrail montre de la lumière qui est passée par un prisme/filtre coloré, donc lumière non naturelle. Représentations de scènes de vie religieuses.Comme si la cathédrale se transformait en une énorme scène sacrée, comme si entièrement imprégné de la présence de Dieu.
Dans les galeries, que personne ne peut visiter, on montre tout mais il ny a ucun spectateur. Avant, il n'y avait pas de parvis devant les cathédrales, qui en font aujourd'hui un spectacle.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum