L1 Cinéma Audiovisuel : Echange de cours

Forum dédié à l'échange de cours entre les étudiants de L1 Cinéma Audiovisuel des élèves de la Sorbonne Nouvelle.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Jeudi 14h30-16h30 Mme Benard Cours n°6

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Zoue Pelloux


Elève dissipé.
Elève dissipé.
TD Esthétique Cours 6

Les annonciations au cinéma.

Godard : Je vous salue Marie

Scènes de cinéma qui reprennent un dispositif annonciatif.

PASOLINI : amour assez obsessionnel pour la religion chrétienne.

Extrait 1 : Œdipe roi, 1967
Scène avec la Pythie qui lui donne l'oracle.
Couleurs : Pythie en rouge et bleue, Œdipe en blanc.
Même position
Une annonce du futur, d'un fait à venir.
L'Annonciation met en présence deux personnes de registre différents. Ici, Œdipe = terrestre, Pythie en relation avec les dieux, le céleste.
Champ/contre champ qui ne permet pas de les voir tous les deux en même temps à l'écran. Pas d'amorce. Séparation des deux personnages et de les mettre sur deux plans, deux mondes différents.
Rayon de soleil. Contre jour. Œdipe comme éblouit par la femme.
Plans subjectifs : point de vue d'Œdipe.
Décalage entre champ vide et champ saturé : confusion du personnage après l'annonciation de la pythie. Cette annonce conduit à une transformation définitive et radicale du protagoniste.
Un messager mi-homme mi-dieu, destinataire humain, message provenant du monde divin, confusion/choc du personnage principal, soleil comme rayon symbolique, transformation du protagoniste.
Pasolini reprend quelques symboles mais aussi des schémas et des représentations mentales de l'Annonciation.

Extrait 2 : Accattone, 1961
Ici BERGALA parle d'un dispositif annonciatif pour cette séquence.
Vittorio parle à Stella qui nettoie des bouteilles.
2 personnages.
Stella en train de travailler. Ingénuité.
Il dit « Montre moi le chemin ». Pas de présage qui va changer la vie d'un des deux protagonistes.
Disposition des personnages :
Personnages éloignés.
Barrière entre les deux.
Derrière la barrière, jardin d'Eden?




# Les vierges à l'enfant (Madone)

Madona del Parto, Piero DELLA FRANCESCA, 1455

On peut noter 4 types de vierges :
* Madone parturiente : vierge enceinte, rare
* Madone : vierge à l'enfant, Madonna col Bambino, classique
* Vierge et l'enfant entourés : - sainte famille – conversation sacrée
* Madone de l'humilité

Madonna col bambino, Raffaello
Vierge à l'enfant, Sandro BOTICELLI, 1477

Madone bizantine = Modigitria : on trouve la Vierge sur un trône soutenant l'enfant sur le bras gauche et la main droite sur la poitrine.
Vierge au trône, VAN EYCK, 1438

Maria Lactans : la vierge donne le sein au nourrisson

Sainte Famille : Vierge et l'enfant entourés avec la sainte famille : exemple Saint Anne mère de Marie, Saint Jean-Baptiste petit cousin de Jésus, Saint Elisabeth cousine de Marie
Madone dans la prairie, Raffaello, 1506
Vierge à l'enfant, Andrea SABBATINI
La sainte famille, Raffaello, 1507

Conversation sacrée ou sainte conversation : en plus des personnages de la Vierge et de l'enfant, des saints, et en plus des fois une représentation du commanditaire du tableau.
Vierge à l'enfant, Raffaello, 1511
La Vierge à l'enfant en majesté entourée des anges et des saints, DELLA FRANCESCA

Madone de l'humilité : représentée assise sur le sol.
Vierge d'humilité, DI BARTOLO, 1433
Vierge d'humilité avec donateur, BELLINI, 1441 : disproportion entre les personnages divins et le donateur, personnage terrestre. Impose une hiérarchie.

Beaucoup de tableau assez semblables au niveau de la gestuelle et de la position des deux personnages.
Saint Luc peignant la Vierge Marie, icône russe anonyme, XVIIème siècle

Peintures très en rondeurs comme pour caractériser la douceur du lien entre la mère et l'enfant. Courbes, idées de rondeurs. Format de tableau : le tondo. Format privilégié pour représenter les Vierges à l'enfant. Support rond et non rectangulaire.
Madone à la chaise, Raffaello, 1508
Le tondo existe depuis l'Antiquité mais apogée à la Renaissance, surtout en Italie. Les peintres vont s'inspirer d'imago clipeata : image bouclier, chez les Romains, portrait circonscrit dans un cercle qui évoqué la forme d'un bouclier, fait dans les familles plutôt aisées, blason de la famille, affiché dans la maison.

Madone dans la prairie, Raffaello, 1506
Vierge à l'enfant entourée : Sainte famille (Saint Jean-Baptiste)
Schéma de la Madone de l'humilité : agenouillée au sol et Jésus qui est nu.
Auréoles.
Triangle isocèle, rempli la moitié du tableau, action principale.
Ligne d'horizon.
Marie regarde Saint Jean-Baptiste, Saint Jean-Baptiste regarde Jésus, Jésus
regarde Saint Jean-Baptiste.
Ciel : vide, en dessous de la ligne d'horizon, plein.
Ligne d'horizon très haute. Le peintre ancre ses personnages dans la terre, ils sont terrestres, tons marrons/verts, scène terrestre du quotidien de l'enfant Jésus. Un être divin a des activités purement humaines et terrestres.
Regards : Marie et Jésus regardent Saint Jean-Baptiste. Marie et Saint Jean-Baptiste sur les bords du triangle alors que Jésus est au centre du triangle. Saint Jean-Baptiste a un habit, agenouillé à côté de Jésus.
Bâton en forme de croix : relie les deux enfants, mais les sépare aussi car droite entre les deux. Mouvement de l'enfant Jésus qui semble aller vers son cousin. Deux mondes qui se rejoignent.
Jésus debout, sa mère et son cousin agenouillé. Retrouve son importance perdue dans a composition du tableau.
Montagne et fleuve au fond : le Styx?
Jésus très éclairé. Ciel neutre. Pied de Marie très illuminée. Donc les trois sommets du triangle sont très illuminés.
Robe de Marie sombre (bleu foncé), triangle = masse sombre.
Scène qui pourrait être banale mais le peintre met quand même en évidence qu'il y a une personne qui serait plus importante que les autres, en l'occurrence l'enfant Jésus.
Couleurs bleu et rouge de l'Annonciation qui reviennent.

Lactation :
La vision de Saint Bernard, Alonso CANO, vers 1658
Vierge allaitant, Maître de CANAPOST, XVIème siècle
Mme GAGNEBIN remarque deux singularités :
- positon du sein : étrange au niveau du cou, comme un abcès
- forme du sein : cucurbitacée enflé ou allongé, vraiment très très bizarres
Anatomiquement faux. Pourquoi? Pourtant, il existe d'autres représentations de femmes allaitant très bien faites! Problèmes que sur la Vierge. Elle se demande si « c'est pas la difficulté pour un homme de penser le corps d'une femme qui a accouché sans avoir été fécondée », absence du père. Aura divine autour de Marie? Seins déformés pour ne pas faire paraître érotique quelque chose qui touche à la Vierge et don à l'élue de Dieu, mais aussi un aspect mutilé de la femme du fait qu'elle est enfantée toute seule comme une grande fille. GAGNEBIN met en avant l'hypothèse d'une vengeance masculine parce que les hommes (Joseph) n'a joué aucun rôle.
On remarque toujours dans les vierges allaitant, une curiosité au niveau des regards. On pourrait penser que la mère et l'enfant se regardent. Eh ben non! Souvent : Marie semble regarder à l'extérieur, vers un hors champ ; l'enfant peut aussi regarder vers l'extérieur ; les deux regardent vers l'extérieur ; Marie peut paraître regarder le peintre ou les spectateurs ; Jésus qui regarde le spectateur pendant que Marie regarde Jésus (le plus souvent représenté). Ce dernier jeu de regard engendre un malaise de la part du spectateur, c'est dérangeant, c'est comme si Jésus interpellait le spectateur pour lui dire Je te vois entrain de me regarder, ça créée vraiment un malaise, un regard posé sur nous par le fils de Dieu.

La vision de Saint Bernard, Alonso CANO, vers 1658
Dédoublement du thème de l'allaitement, Jésus ne boit pas le lait mais Saint Bernard. Hmmm trop glauque. Le sein de Marie est bien proportionné, au bon endroit, regards tournés vers Saint Bernard. Mais bizarrerie : la présence de cet homme.
D'autres tableaux :
Lactation, Juan DE LAS ROELAS, 1611
Pourtant ce n'est pas un épisode de la Bible mais selon quelques légendes hagiographiques, légendes sur la vie des Saints, on trouve deux références qui pourraient nous amener à cette scène. 1) Saint Bernard aurait pendant son sommeil sucer la mamelle de la Vierge et obtenu la science des saintes écritures. Cette idée apparaît dans des représentations mais le lait atteint l'oreille et non la bouche, prend la place d'un rayon, parole divine.
2) Saint Bernard en train de prier dans une église devant une statue de la Vierge Marie à l'enfant, lorsqu'il prononça la prière Ave Maria, la statue s'anime et il reçut sur les lèvres quelques gouttes de lait.
Beaucoup représentées par les peintres espagnols.
Saint Bernard très illuminé
Entre Saint Bernard et Marie Sombre
Fenêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum