L1 Cinéma Audiovisuel : Echange de cours

Forum dédié à l'échange de cours entre les étudiants de L1 Cinéma Audiovisuel des élèves de la Sorbonne Nouvelle.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cours 11 Histoire du cinéma classique avec Mr CADORET

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Marie Chemineau


Petit joueur, mauvais élève.
Petit joueur, mauvais élève.
Cours 11

Fin cours sur le cinéma soviétique

EXTRAIT Ivan le terrible – Eisenstein
Traitement de la couleur (1ere et dernière pour Eisenstein)
Rôle symbolique ++ et aplats de couleurs ++

DOVJENKO 1943-1954 (Cinéma au service de l’Etat)
Reste en URSS, accusé de trahison, de défaitisme.

POUDOVKINE
Se met au service de l’Etat
« Réalisateur officiel » du soviétisme

Fin 40’s > Renaissance du cinéma en URSS
Ex : Film dégel : « Quand passent les cigognes » 1957 KALATOZOV
+ MARK DONSKOI > ++ > 50’s
Ukrainien - Films se déroule dans un cadre rural et situé dans la passé
Changement esthétique. Devient très simple, très sobre. Adaptations de Gorki.
« Shape de plomb » qui s’était soulevée dans 50’s retombe très vite après



CINEMA JAPONAIS

Période 1929-1949 en pleine redécouverte aujourd’hui, car très peu diffusé en occident pendant cette période.

MUET
1923 – Séisme détruit la plupart des studios de production (KYOTO> Capitale économique, puis seulement culturelle) > Tous les films sont détruits > Films très méconnue et parcellaire.
Après > cinéma par/pour japonais > Non destinés à l’exportation
Festivals européen vont faire remarquer l’intérêt culturel et commercial du japon.

Structures films semblables aux films USA > Studios ++ (Kyoto > Film samouraï / Tokyo > Film contemporain)
+ Intégration verticale, esprit très corporatif, rapport maitre/élève ++
+ Employés sous contrat
+ Division en genres et sous genres
Genres : (Division par rapport à des périodes chronologique)
- Jidai Geki (Films féodaux), japon médiéval (1192-1867 Shogunat)
- Meiji Mono (1868-1919) Ere Meiji
- Genda Geki (1912 et après) Films contemporain.
Studios > Voir Poly
Films > Seulement 3 semaines d’exploitations même si succès +++
Après > Destruction presque méthodique des copies > A cette époque > cinéma n’est pas un patrimoine.
+ Présence films USA ++ jusqu’en 1941 (exports vers japon reprendrons en 1945)

Phases d’évolution cinéma Japonais
- 1927 > retour au pouvoir du parti nationaliste (extrême droite)
- 1931 > Invasion Manchehuri (Chine) par japonais > Violence ++
- 1936 > Alliance avec nazis > Propagande++, mise en condition (1936-1945) période militariste + occupation chine
- 30’s > Reprise en main des studios par l’Etat – Contrôle, propagande
- 1936 – Gouvernement + armée > Impose au cinéma une politique nationale > Censure ++
- 1939 – Contrôle direct par l’Etat (fusion des studios) Privé > Public
Conséquences : Films de propagande, militariste en hausse, production reste stable (1941-1945 > 550 films)
1945 – Armistice après bombes +incendies déclenché par USA sur Tokyo etc.
Occupation > Humilia1tion ++ pour japonais > Traumatisme !
1946 > Parlementaires, autorité empereur en chute libre, nouvelle constitution, + émancipation femme, contrôle des studios par USA.
Nouvelle forme de censure : Création d’un organisme d’examination des films > Interdictions (300 films), voire destruction. Eradication de l’esprit nationaliste (interdiction des films d’arts martiaux-guerre et encouragement films pacifiques) > Changement ++ dans style de films
50’s > Prospérité artistique et économique ++ fréquentation des cinémas ++ (arrivée TV fin 50’s au lieu des 40’s aux USA) + Arrivée couleur en 1951
Quatre tendances se mettent en place :
- Films sociaux
- Films de monstres (Influence cinéma USA [King Kong] et films Histoire-guerre.
- Films de Yakuza (de gangster)
- Films de la nouvelle vague japonaise (à partir de 1959-1960) Très critique sur société japonaise
+ Célébration cinéma japonais en Europe
1951 – Rashomon – KUROSAWA > Lion d’or + Oscar (film étranger) EXTRAIT avec MIFUNE
1944 – La porte de l’enfer – KINUGASA > Palme d’or (grâce à l’usage de la couleur), mélo historique.
1957 – Unijapan Films > Société chargé de l’exportation de films japonais

3 Grands réalisateurs : Voir Poly
Ils tournent au japon, viennent tard à la couleur, très productifs.
- YASUJIRO OZU
Moins de connexions culturelle avec occident, découvert tardivement en France (fin 70’s)
Avant/Après guerre. Après : Comédies muettes et parlantes > Auxquelles il ne passera qu’en 1936 > Adaptations –
En même temps (1936) appelé pour guerre en Asie. Période prisonnier/libéré – Rentre et re-tourne
40’s renvoyé sur front > tournage d’un film documentaire nationaliste (obligé) > Part pour Singapour et ne tourne pas son film > Attend fin de la guerre
> 1945 > Changement de style, de ton. Drame, films à sujets contemporain. Pas d’adaptations, Histoire vie familiale en crise, mariage enfants
1 Acteur fétiche : CHISHU RYU
Métaphore du déclin de la société japonaise
- Printemps tardif (1949)
- Fin d’automne (1960)
- Le gout du Saké (1962)
- Bonjour (1959) > Gosses de Tokyo (1932)
Utilisation même focale à chaque fois (même esthétique). Refuse effets de transition classiques (pas d’effets de montage). Aime filmer espaces vides. Placement caméra très bas > Placement du tatami (50cm du sol). Plans plutôt longs – contemplatif, très peu de mouvement d’appareil. Jeu d’acteur très retenu – Immobile – Pas de contacts > Regards ++
EXTRAIT Bonjour > Histoire décision obtention d’une TV

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum