L1 Cinéma Audiovisuel : Echange de cours

Forum dédié à l'échange de cours entre les étudiants de L1 Cinéma Audiovisuel des élèves de la Sorbonne Nouvelle.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cours 8 Histoire du cinéma classique avec Mr CADORET

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Marie Chemineau


Petit joueur, mauvais élève.
Petit joueur, mauvais élève.
Cours 8

Cinéma italien 1929-1959
2 Périodes > Fasciste 1922 1945 (muette 1922-1929 // parlante 1929 1945) et Néoréaliste 1945-1959

FASCISTE
Pendant période muette, et à partir de 1922, le cinéma italien est en déclin, il se redresse avec l’arrivée du parlant
Interventionnisme > Etat fixe et aide la production à partir de 1929
> Doublage obligatoire ! On n’entend plus en Italie que de l’italien (+ pas de dialectes, patois), Le corps de métier s’étend donc considérablement et perdure même après Mussolini
> Financement direct de l’Etat (Italie est le précurseur).
- Grace à des primes progressives (relatives au succès).La production est donc généralisée et régularisée
- Par la Mostra de Venise (Attribution de prix par l’Etat)
> Fondation d’ensemble de plateaux de tournage « CINECITTA » Studios sur-utilisés (pas seulement pas des productions italienne) C’est une société verticalement intégrée

Type de films produits
> Propagande (diffusé en double … etc.)
> Divertissement
Cinéma de fiction (Pas de références à la réalité comme en France) « Cinéma de téléphones blancs » de part leurs grande présence dans ce type de films
- Comédie mondaine
- Mélodrame mondain
- Film d’aventure
- Film musical
>> Représentation de l’Italie sous sa forme idéalisée (personnages hérites du muet, marqués par le catholicisme ++, bienséance, pas d’adultère, de suicide, de prostitution… etc.), Censure exercée est très forte (Tout les monde peut porter plainte et faire couper un film), contrôle des films, modélisation …

Pourtant deux réalisateurs se détachent.
Mario CAMENIRI
Alessandro BLASETTI (collaboration – et continue le cinéma après Mussolini)

Mouvement calligraphique 2ww
 Minimalisme (décors) qui fut interrompue à la libération et entraina la chute du ciné. Rupture dans la production et dans le style.

Naissance du NEO-REALISME
Mouvement complexe
Etapes !
- Roberto ROSSELINI
Débute par 3 films de commande. (Films de guerre pacifistes) Trilogie de la guerre
A la libération il peut enfin s’exprimer
> Rome ville ouverte 1945
> Paisà 1946
> Allemagne année zéro1947
>> Films « fondateurs » du néoréalisme bien qu’ils ne soient pas les seuls.

Rome ville ouverte :
Réalisé très vite après la libération
Histoire d’hommes et de femmes italiens face aux allemands. Prône la résistance. Constat amer (sans être haineux ou triomphaliste)
Tournage en extérieur 6 mois après la libération
Pb de pénuries > Lum et pellicule
Plans, coupage, montage improvisé.
Mélange acteurs pro et non pros
Doublage des acteurs pas eux même postsynchronisation
EXTRAIT
Esthétisme ++ alors que conditions --- (Révélation pour la nouvelle vague !)

Paisà
Allemagne année zéro > Film tourné à berlin, presente la capitale détruite et les berlinois en deuil. EXTRAIT

Puis ROSSELINI fait la rencontre d’Ingrid BERGMAN. Liaison amoureuse et cinématographique ++
Place de la femme ++ dans ces films
5films en tout (Stromboli, Europa 51, Voyage en Italie EXTRAIT)


NEOREALISME (terme de Mario Serandrei qui était monteur sur les films de Visconti, il vient de littérature (vérisme/réalisme) et c’est un principe qu’on retrouve dans les films. Rejet total de la fiction

Point de départ : Rome ville ouverte, poursuivit par d’autres qui formeront ce courant (1945-1953)
Ampleur ++ sans réelle concertation des auteurs.

Ce n’est pas une école même s’il y a un congres (congres néoréaliste qui arrive au moment de l’essoufflement du genre) et bien qu’il y ai une théorie établie pas Zavattini (scénariste)
Opposition aux cinémas d‘évasion, de divertissement, fasciste
Volonté d’immersion++ dans la réalité.
> Théorie de la filature (ou trou dans le mur), qui consiste à suivre un personnage ++, éviter la progression dramatique (pas de schéma), et se documenter ++ sur perso, type de perso qu’il veut créer

Esthétique / Principes :
- Thème, sujets communs : + proche possible du réel (chômage, enfant-victime, sous développement de l’Italie sud, lutte contre le fascisme)
- Engagement à gauche ++
- Héros de classes populaires
- Décors naturels, lumière naturelle
- Noir et blanc ++
- Acteurs pros et non pros
- Refus d’un découpage classique
- Postsynchronisation



Grands noms :
ROSSELINI
VISCONTI
> « Ossessione » (1942). Adaptation roman USA ++, évocation noires, encrage social, adultère > Censure !!! Met en scène aristocrate de (extrême) gauche
Film précurseur mais pas encore néoréaliste. EXTRAIT
« La terre tremble » NEOREALISTE !!!
Film pseudo documentaire (sur la peche en Sicile)
Idéologie communiste ++
Profondeur de champ (expérimentation) et décors naturels ++
Presque pas de musique > Réalisme v++
Mais Pb avec la censure > Discours politique qui ne plait pas !
Vittorio Da Sica et Guiseppe de Santis
DA SICA
Vient du métier de l’acteur
1943 « les enfants nous regardent »
Première réalisation (pas néoréaliste)
Scenario de ZAVATTINI
1946 « Scuiscia » > néo réaliste > histoire de deux cireurs de chaussures
Scenario de ZAVATTINI
1948 « le voleur de bicyclette » EXTRAIT
Scenario de ZAVATTINI
Décors Nat, crédibilité +, pas de remodelage des décors, cohérence géographique, en tps réel…
1951 « miracles à milan » misérabiliste
1952 »Umberto D » échec +++ fin néo réalisme
DE SANTIS
Pas exclusivement néoréaliste, de gauche.
1946 »chasse tragique » mélo criminel et néoréaliste
1949 « Riz amer » policier, néoréaliste avec Silvane MANGANO

Essoufflement dans 52 53 > public en baisse
Mais influence ++ dans le monde.
Désaffection du public et cout ++ > ne rentre pas dans leurs frais et producteurs ne veulent plus prendre des risques de censure.> Hostilité politique face au mouvement + Opposition de l’église + toujours la même histoire > perte de sincérité
Gds auteurs s’en détournent ex Visconti se tournera apres vers la TV

Autres auteurs :
FELLINI satire, fantasme, rêve … EXTRAIT « Ivitelloni » (les inutiles) 1957
ANTONIONI mélodrame (Chronique d’un amour, l’aventura)

3 genres se détachent clairement dans les 50’s
> Comédie Italienne (basée sur cruauté ou purement burlesque) ex : Les monstres RISI 1962
> Péplum > Cout de production – amène prod usa en Italie > Film aventure, western Spaghetti, Sergio Leone > Rapportent +++
> Film fantastique > Le gothique Italien. S’inspire du gotique en littérature > Edgard Poe
ROCARDO FREDA
MARIO BAVA « le masque du démon » 1960
Budget -- > EXTRAIT scène ouverture

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum